My Securite
Menu

Inscrivez vos coordonnées

Votre demande a bien été enregistrée. Nous vous contacterons rapidement.

Prévenir les risques nautiques

Chaque année, particulièrement en été, des milliers d’opérations de sauvetage sont menées en mer pour secourir des plaisanciers en difficulté. Malheureusement beaucoup de victimes perdent la vie lors des accidents.

Les activités nautiques (plongée sous-marine, nage en eau vive, rafting, kayak, canyoning, kitesurf, Jet-ski, croisière côtière, planche à voile, scooter de mer, voilier dériveur,..) font le bonheur des amateurs de nature et de sensations fortes, mais elles comportent des dangers qu’il faut connaître avant de s’y engager. Comment prévenir les risques nautiques ?

 

Quels sont les risques ?

Les risques nautiques se résument généralement aux conditions météorologiques, aux particularités des sites (courants, marées, baïnes, rapides, rochers, etc.) et aux collisions.

Les collisions

Les collisions peuvent détériorer fortement la coque d’un bateau, endommager barre et dérive, voire provoquer des chavirages. Elles arrivent fréquemment entre bateaux (abordages), mais également avec des obstacles fixes comme les piles de pont et des objets flottants (branches, souches d’arbres et objets divers entrainés par un canal pendant les crues)

Les accidents entre bateaux sont dus au mépris des règles de circulation, au manque de vigilance du barreur ou du rameur de proue et à leur incapacité de réaliser les manœuvres d’évitement adéquates.

 

Les conditions atmosphériques

De mauvaises conditions atmosphériques sont très dangereuses pour la pratique de toute activité nautique. Il est déconseillé d’aller en mer quand elles ne sont pas favorables à une bonne navigation. Il faut observer les éléments comme :

  • Le vent qui peut agiter les vagues et rendre la navigation périlleuse,
  • Le brouillard qui complique l’orientation en rendant les obstacles invisibles. En cas d’accident, les secours sont ralentis.
  • La nuit qui rend légalement impossible toute sortie en mer selon le règlement de sécurité de la FFSA, sauf autorisation spéciale de la préfecture ou des services de navigation.
  • Le froid qui expose les bateaux aux plaques de glaces, réduisant leur glisse.

 

Les précautions à prendre

Avant de profiter de la mer, assurez votre sécurité :

  • Apprenez les éléments clés de la pratique de votre activité avec des enseignants diplômés;
  • Vérifiez régulièrement votre niveau de compétences. Informez-vous des réglementations locales (arrêtés des préfets maritimes) et des consignes d’associations ou des clubs sportifs.
  • Faites attention à la météo, car le vent et les conditions de navigation évoluent très rapidement en mer. N’oubliez pas de toujours consulter les prévisions météo locales (notamment la météo des plages sur le site de Météo France) avant d’effectuer une sortie;
  • Renseignez-vous sur les zones de navigation. Il est important de connaître les courants, les heures de marée, des chenaux, les côtes dangereuses, les rochers, les réserves naturelles, les zones de cultures marines des sites;
  • Veillez à ce que votre matériel de sécurité soit en bon état et adapté à votre activité.
  • Mettez un équipement individuel de flottabilité (gilet de sauvetage).
  • Pratiquez ces activités dans les zones autorisées,
  • Ne pas consommer d’alcool,
  • Tenir compte de sa forme physique,
  • Ne jamais partir seul,
  • Pour les adeptes du kitesurf, planche à voile ou stand up paddle, il est important de s’équiper d’un dispositif lumineux comme un bâton lumineux, pour la signalisation nocturne,
  • Préférez la VHF ou la radio au téléphone portable comme moyen de communication en cas de détresse en mer. On peut le trouver à moins de 100 euros et il est plus fiable que le téléphone mobile avec ses problèmes de réseau ou sa panne de batterie. Si vous ne possédez que le téléphone, le numéro d’urgence est le 112.
Vous cherchez un pro

Inscrivez vos coordonnées

Votre demande a bien été enregistrée. Nous vous contacterons rapidement.

Vous aimerez aussi

Alarme scooter moto
Scooter et moto : quel système d’alarme ?

Plus de 100 000 motos et scooters sont volés chaque année en France ! Pour ne pas en être à votre tour victime, il est temps de prendre les mesures nécessaires en vous équipant d’un système d’alarme.

Feu de voiture : Comment réagir ?

Accidentel ou non, un incendie est vite arrivé. Vous devez transporter en permanence un extincteur à portée de main. Explications

La majorité des salariés utilisent leur téléphone en conduisant

Le téléphone au volant est encore considéré comme une infraction vénielle, peu dangereuse. Mais les risques sont élevés

Dans le bus : bouclez votre ceinture !

Le bus est un moyen de transport exposé aux mêmes risques qu'une voiture. Boucler sa ceinture, surtout pour les enfants, doit devenir une réflexe.

Généralisation des bandes sonores sur autoroute

L'utilisation de "dispositifs d’alerte sonore pour lutter contre la somnolence au volant" (bandes sonores) devient obligatoire.

Suzuki protège ses clients

A partir du 29 mai et jusqu'à la fin de l'année, Suzuki offre une protection dorsale révolutionnaire à ses clients. Dès octobre 2012, ils pourront faire un contrôle technique gratuit de leur moto.

Sécurité routière, les 18-25 ans prennent trop de risques !

Jeunes conducteurs, mais aussi jeunes dans leurs têtes, avides de mobilité, les 18-25 ans prennent des libertés avec le code de la route et la sécurité.

Le siège vibrant pour alerter en cas de danger

Il fallait y penser ! Un siège vibrant pour alerter le conducteur en cas de danger.

Inscrivez vos coordonnées

Votre demande a bien été enregistrée. Nous vous contacterons rapidement.