My Securite
Menu

Inscrivez vos coordonnées

Votre demande a bien été enregistrée. Nous vous contacterons rapidement.

Paris, Plan de sécurisation des fêtes de fin d’année

Cette soirée s’intègre plus largement dans le plan dit de « sécurisation des fêtes de fin d’année » mis en place dès le 4 novembre.

Celui-ci vise à préserver Parisiens, touristes et commerces de toutes atteintes physiques et matérielles. Lutte contre les vols à main armée, surveillance renforcée dans le cadre du plan Vigipirate sont au cœur du dispositif qui repose sur une présence policière accrue et visible dans les secteurs sensibles de la Capitale, une réactivité immédiate aux événements et à un ajustement permanent à ceux-ci. Cette année encore, des policiers roumains – au nombre de 20 – assurent des patrouilles pédestres mixtes avec les policiers locaux afin de lutter contre la délinquance de voie publique ainsi qu’avec les effectifs de la brigade des réseaux ferrés. Le commissariat mobile a également retrouvé son emplacement place Diaghilev (9e) aux abords des grands magasins, au 29 décembre, 1399 personnes dont 476 de nationalités étrangères ont été accueillies pour obtenir des renseignements et 142 plaintes enregistrées.

Dans le cadre du dispositif, depuis son lancement, 34 205 véhicules et 62 434 personnes ont été contrôlés, 7027 personnes interpellées. A titre indicatif, l’an passé, sur l’ensemble de la période de mise en œuvre – du 16 novembre au 15 janvier – il avait été procédé à 7 000 interpellations .

Pour la nuit de la Saint-Sylvestre, des mesures spécifiques se greffent au dispositif « classique » : contact opérationnel étroit entre tous les services concernés, important service d’ordre, dispositif de circulation et de secours… En voici le détail.

 

Surveillance en continu

Plus d’une vingtaine d’opérateurs suivront en continu pour Paris et les trois départements de la petite Couronne les festivités depuis la salle d’information et de commandement (SIC) de la direction de la sécurité de proximité de l’agglomération parisienne (DSPAP).

Leur mission : éviter la commission de crimes et de délits et de troubles à l’ordre public et réagir au plus vite à la survenance d’événements ; toutes les informations convergent donc vers eux. Pour les assister cette année, les 1076 caméras du PVPP (plan de vidéoprotection pour Paris) dont le déploiement débutait tout juste l’année dernière ; les équipes de terrain pourront ainsi s’appuyer sur les vidéopatrouilles, permettant le déploiement de forces en fonction des besoins et ce en temps réel.

Vous cherchez un pro

Inscrivez vos coordonnées

Votre demande a bien été enregistrée. Nous vous contacterons rapidement.

Vous aimerez aussi

Vols de voitures : La hausse qui inquiète

Le magazine spécialisé AutoPlus annonce une hausse spectaculaire des vols de voiture alors même que les systèmes de protection et d'alarme sont de plus en plus sophistiqués. La raison ? Des voleurs devenus pirates informatiques.

Coopération franco-roumaine : arrivée de 20 policiers roumains pour les fêtes de fin d’année

La baisse du nombre des mineurs roumains mis en cause baisse de 8%.

Popularité et confiance Police ou gendarmerie ?

C'est un sondage de l'Ifop qui nous informe sur la côte de popularité des forces de l'ordre. En tête, les gendarmes qui inspirent plus confiance...

Nos 5 bonnes résolutions sécurité pour 2015

Les bonnes résolutions ne sont pas réservées uniquement à la santé ou au travail ! Voici nos 5 résolutions à suivre pour une année en sécurité.

Prise d’otages à l’Assemblée nationale

On compte depuis 2006, 14 intrusions extérieures à l'Assemblée Nationale. La Gendarmerie a donc mené une simulation d'intrusion pour parer aux éventualités

Paris, baisse de 5,2% des actes de violences physiques

C’est le pourcentage de baisse des violences physiques non crapuleuses (violences gratuites) à Paris en 2013, soit 11 386 faits contre 12 013 en 2012.

19 millions d’euros de budget pour la vidéoprotection en 2014

19 millions d'euros de crédits prévus pour la vidéoprotection en 2014 et 18,4 de plus en 2015, c'est ce que prévoit le gouvernement pour étendre les réseaux vidéos.

La police de New-York City va-t-elle adopter les Google Glass

Le but ? Exploiter ces lunettes dignes de Minority Report qui, associées à des logiciels sur mesure, pourront faciliter le travail de policier. A suivre !

Inscrivez vos coordonnées

Votre demande a bien été enregistrée. Nous vous contacterons rapidement.