My Securite
Menu

Inscrivez vos coordonnées

Votre demande a bien été enregistrée. Nous vous contacterons rapidement.

Prévention et détection d’un incendie : quels sont les bons réflexes ?

Lorsqu'une détection d'incendie intervient, il est fondamental de connaître les bons réflexes. Chaque minute qui passe augmente fortement le risque, d'autant plus si vous ne possédez pas d'équipement adéquat. En effet une alarme incendie ou un détecteur ne seront pas de trop pour vous sauver. Nos conseils pour mieux réagir en cas de détection d'incendie ou départ de feu.

que faire en cas de détection d'un incendie ?

Départ de feu : agir rapidement pour l’éteindre

Tenter d’éteindre un début d’incendie uniquement si vous avez immédiatement détecté le feu, que vous identifiez parfaitement son origine et que vous observez des flammes sans fumée. Attention, chaque situation a ses bons réflexes. Par exemple, si c’est votre canapé qui prend feu, il faudra jeter de l’eau à la base des flammes. Ce geste ne sera absolument pas adapté si maintenant c’est l’huile de cuisson de votre poêle qui s’enflamme.

Dans ce cas, il faudra couper l’alimentation et poser sur les flammes un couvercle ou une serviette mouillée pour étouffer le feu.
C’est pourquoi, la meilleure protection consiste à équiper votre maison d’un extincteur à poudre ABC que vous pourrez utiliser pour éteindre n’importe quel type de feu.

Feu déclaré : agir, c’est partir

Si c’est possible, le premier geste c’est de faire sortir tout le monde pour éviter les risques d’intoxication causés par les fumées et les gaz qui précèdent et accompagnent la venue des flammes. Fermez la porte de la pièce en feu et la porte d’entrée de votre maison ou de votre appartement. Ne prenez surtout pas l’ascenseur. Une fois à l’extérieur, prévenez les pompiers en appelant le 18 ou le 112 (numéro unique d’urgence européen).

Que faire si vous êtes prisonniers des flammes ?

Si l’incendie vous empêche de sortir : fermez les portes et si possible mettez des linges mouillés au sol pour boucher l’espace entre la porte et le sol. Dirigez tout le monde près d’une fenêtre pour que les secours vous voient. Si la fumée commence à envahir la pièce, mettez-vous au sol et couvrez-vous le nez et la bouche avec un linge humide (la fumée envahit d’abord le haut de la pièce). La plupart des portes suffisent à contenir le feu le temps que les secours arrivent.

Ne pas perdre de temps

Alerter les pompiers dans les 2 minutes et répondre à leurs questions calmement afin qu’ils identifient facilement le lieu de l’incendie fait gagner un temps précieux.

 

Feu dans une maison : que faire ?

Réagir vite

Une cigarette mal éteinte, une bougie près d’un rideau ou une casserole oubliée sur le feu… Les causes d’incendie sont multiples, les conséquences parfois dramatiques. Chaque année en France, ils entraînent la mort de 500 personnes, principalement à cause des fumées inhalées. La rapidité de votre réaction est primordiale. Un départ de flammes peut être rapidement circonscrit. En revanche, au bout de quelques minutes, l’incendie aura pris de l’ampleur, et il faut laisser les pompiers s’en charger. Pour les joindre, composez le 18… Un numéro à connaître par cœur, et à appeler dès le départ du sinistre.

Ne pas paniquer

Si l’incendie a déjà pris de l’importance, la première mesure à prendre est d’évacuer toutes les personnes menacées. Si les voies vers la sortie sont déjà enfumées ou en proie aux flammes, alors vous devez vous réfugier dans une pièce fermée, en colmatant les portes avec des linges mouillés et en les arrosant régulièrement, ce qui leur permet de résister jusqu’à 30 minutes ! Essentiel aussi, débranchez les appareils électriques et coupez les arrivées de gaz si elles sont encore accessibles. Des gestes qui peuvent vous sauver la vie.

Être bien équipé

Autre facteur décisif pour lutter efficacement contre l’incendie : posséder les bons équipements, placés au bon endroit. Cela comprend notamment les détecteurs de fumée, dont la présence sera obligatoire à partir de 2015. Ainsi que des extincteurs, qui doivent être facilement accessibles (près de l’entrée…), et proches des lieux à risque comme les cuisines, garages ou à proximité de la chaudière. Installez-en un par étage, en prévoyant des modèles capables de lutter contre les différents types d’incendie. Et exercez-vous à leur maniement, pour être prêt le jour où vous en aurez l’usage !

 

Feu dans un appartement : que faire ?

Des risques spécifiques

Un incendie qui se déclenche dans un appartement entraîne des risques spécifiques, par l’ampleur qu’il est susceptible de prendre. En effet, celui-ci peut se propager au reste de l’immeuble, et vous menacer vous, mais aussi vos voisins. C’est pourquoi il importe avant tout d’être bien équipé afin de pouvoir le circonscrire dès le départ. Des détecteurs d’incendie (obligatoires à partir de 2015), des extincteurs faciles d’accès et placés à proximité des facteurs de risque (cuisine, garage…) sont indispensables. Apprenez à vous en servir, pour intervenir efficacement en cas de problème.

Une évacuation dans le calme

Si vous n’avez pas pu maîtriser le départ de feu, alors il est temps de préparer l’évacuation et l’intervention des secours. Commencez par prévenir les pompiers en appelant le 18, puis alertez vos voisins. Restez calme pour ne pas les paniquer, mais insistez sur l’urgence de la situation. L’évacuation doit s’effectuer par les escaliers, et surtout pas les ascenseurs. Fermez bien portes et fenêtres afin de ralentir la progression des flammes. Vérifiez que personne n’est resté dans l’immeuble (personne âgée…) Évitez les endroits très enfumés, où il existe un risque d’empoisonnement. Pour les traverser, baissez-vous afin de trouver l’air frais. Une fois à l’extérieur, dégagez les accès pour permettre aux secours d’intervenir. Vous pouvez également déplacer les véhicules proches des bouches d’incendie.

Votre responsabilité engagée

Attention, votre responsabilité peut être engagée sur le déclenchement d’un incendie, tant vis-à-vis de votre propriétaire (si vous êtes locataire) que des voisins. Il est donc indispensable d’être couvert par une assurance multirisque habitation. Vérifiez que celle-ci est à jour, et couvre bien ce risque éventuel.

 

Comment réagir en cas d’incendie domestique ?

Avoir les bons équipements

Au bout de trois minutes, un incendie n’est plus maîtrisable, sauf par des moyens professionnels. Et il suffit de cinq minutes d’exposition à la fumée pour courir un risque d’intoxication grave. Vos premières réactions en cas de départ de flamme vont donc avoir de lourdes conséquences. Réagir à un incendie, c’est d’abord… s’y préparer à l’avance ! Selon les études, la présence de détecteurs de fumée chez tous les particuliers diviserait par deux le nombre d’incendies annuel. Ceux-ci seront d’ailleurs obligatoires à partir de 2015.

Les extincteurs sont également indispensables pour lutter contre les flammes et pour améliore la  protection de votre maison… mais seulement dans les premières minutes. Il faut donc apprendre à bien s’en servir, et s’assurer de leur bon fonctionnement grâce à une visite de maintenance annuelle par un installateur agréé.

Réagir vite… et dans le calme

En tant que particulier, vous ne pouvez réussir à maîtriser un incendie qu’à son démarrage, et si la fumée n’a pas encore recouvert les flammes. Dans tous les cas, commencez par éloigner les personnes exposées. Avant d’intervenir, coupez le gaz et écartez les produits inflammables. Si l’incendie n’est plus maîtrisable, il faut immédiatement prévenir les secours (numéro des pompiers : le 18). Veillez à fermer toutes les pièces et à les arroser d’eau, ce qui ralentira la progression des flammes. Lors de l’évacuation, attention aux fumées toxiques. Pour les traverser, baissez-vous le plus près possible du sol. Dans un immeuble, prenez uniquement les escaliers et jamais les ascenseurs.

Attention aux enfants !

Les incendies sont une des principales causes de décès par accident chez les moins de 5 ans. Vous devez donc être particulièrement vigilant à ce sujet. Ne les laissez en aucun cas jouer avec un briquet, des allumettes ou s’approcher de la cuisinière sans surveillance. Évitez aussi la présence d’un chauffage d’appoint dans leur chambre. Et apprenez leur les règles à respecter en cas d’incendie (au sol pour éviter les fumées, etc.)

Vous cherchez un pro

Inscrivez vos coordonnées

Votre demande a bien été enregistrée. Nous vous contacterons rapidement.

Vous aimerez aussi

Inscrivez vos coordonnées

Votre demande a bien été enregistrée. Nous vous contacterons rapidement.